samedi 5 novembre 2016

In the After, T2: In the End




Quatrième de couverture:

Trois mois se sont écoulés depuis qu'Amy s'est échappée de New Hope. Depuis qu'elle a vu Baby ou Kay ou Ray pour la dernière fois. Elle survit seule, comme elle le faisait avant d'être "sauvée" et emmenée dans ce qu'elle croyait être un endroit sûr. Même alors qu'elle recherche de nouvelles provisions, la voix de son ancienne camarade Kay retentit grâce à l'oreillette qu'elle possède depuis son départ. Et, d'un ton désespérée, Kay lui murmure quatre mots, qu'Amy espérait ne jamais entendre : Dr. Reynolds détient Baby. Une course contre la montre démarre, car Baby est en grand danger, sa vie est menacée par le docteur qui a aidé à la fin du monde. Pour sauver la vie de Baby, Amy va devoir se rendre jusqu'à Fort Black, une ancienne prison transformée en une colonie de survivants où elle devra trouver Ken - le frère de Kay - car il détient la solution pour la survie de Baby. Mais avant qu'elle puisse faire quoi que ce soit, elle devra survivre dans le plus sombre des endroits. Le moindre faux pas coûterait non seulement la vie de Baby et d'Amy mais menacerait également la survie des gens dans le Monde d'Après.

Mon avis:

Vraiment ravie de retrouver Amy dans ce 2ème opus de In the After...L'ambiance est totalement différente dans Fort Black et les nouveaux personnages que l'on découvre plutôt atypiques.

J'ai beaucoup aimé ce tome, le coté dark qui est amené et les difficultés rencontrées par notre héroïne.
Certaines parties m'ont rappelées la série Prison Break et la loi du plus fort qui peut être présente dans l'univers carcéral.

Mention spéciale pour le nouveau "coup de cœur" de Amy...Un personnage vraiment attachant...

On retrouve également certains personnages du T1 mais je ne veux pas en dire plus de peur de spoiler.
Un petit bémol de mon coté la fin...que j'ai trouvé un peu rapide.

Conclusion:

Une belle suite...


2/20



2 commentaires:

  1. Comme toi j'ai trouvé la fin un peu trop précipitée et j'aurais apprécié en savoir plus sur l'avenir de Baby.

    RépondreSupprimer
  2. L'auteure laisse limite la porte ouverte pour une suite je trouve...

    RépondreSupprimer