mardi 4 février 2014

Basse Fosse, T1: Le baiser du rasoir


Quatrième de couverture:

Il y a eu la vie dans la rue. Il y a eu la peste. Il y a eu la guerre. Il y a eu la magie… Prévôt a survécu. Il règne désormais sur le quartier de Basse-Fosse, dealant pour les faibles comme pour les puissants, rappelant à l’ordre de manière définitive les inconscients qui viendraient empiéter sur son territoire. Pourtant, plusieurs enfants sont retrouvés morts. Pas question pour Prévôt de laisser ces crimes impunis, d’autant que les agents de la Couronne ne semblent pas pressés de résoudre l’affaire. Mais qui, du meurtrier ou de Prévôt, connaîtra le baiser du rasoir ? Avec Le baiser du rasoir, Daniel Polansky mêle habilement les codes de la fantasy et du roman noir, se plaçant d’emblée parmi les auteurs du genre à suivre. Il a d'ailleurs été récompensé par le prix Imaginales 2012 du meilleur roman étranger de fantasy.

Mon avis:

Tout d'abord, je souhaiterais remercier les Editions Gallimard/Folio pour cette découverte. 

Dès les premières pages, j'ai tout de suite adhéré au style de l'auteur qui nous plonge dans une ville, Basse Fosse, noire et pleine de secrets, théâtre d'un meurtre sanglant et particulièrement atroce puisqu'il s'agit d'une enfant.

Le héros est un personnage complexe, plus anti-héros que véritable héros, ancien membre respectable de la garde, il trempe aujourd'hui dans tous les trafics, il se drogue et se retrouve plongé dans cette histoire un peu malgré lui.
Mais, ce personnage, Prévôt, est aussi un homme au grand cœur, avec un lourd passé. 
Au fil du récit, on s'attache à  cet homme, on vit avec lui au milieu de Basse Fosse. On découvre ses ennemis mais aussi ses amis puissants et pleins de surprises. Les personnages sont attachants et l'auteur nous entraîne dans quelques flash-back pour nous aider à comprendre toute la profondeur de Prévôt, Célia et les autres...

Le livre à la particularité de mêler avec beaucoup de finesse l'intrigue policière et la fantasy. Enquête sur fond de magie noire! Cela en fait un roman original et c'est très agréable.

Je suis vraiment ravie de cette découverte, je ne vous en révèle pas plus sur les aventures de Prévôt et vous encourage vivement à lire ce petit bijou, récompensé par le prix Imaginale 2012 et l'on comprend pourquoi à la lecture de ce premier tome.

Conclusion:

Un roman original pour une belle découverte littéraire. 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire